Ciné-débat : « En attendant que le monde s’effondre », venez débattre et rencontrer le réalisateur – 12/04

La commission étudiante Innov'Activ* Low-Tech** INStart'Up de l'INSA Strasbourg organise un nouveau ciné-débat le 12 avril 2024 à 18h, dans les locaux de l'ENGEES, à Strasbourg (École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg). L'événement s'articule autour de sujets d'avenir comme l'alimentation et la société, en s'appuyant sur le documentaire "En attendant que le monde s'effondre" de Victor Janjic.

Par Laure Waechter le 09 avril 2024

lecture 3 min.54 vues

Article co-rédigé avec Alexis Coirault, vice-président de la commission Innov’Activ Low-Tech

Le documentaire qui sera projeté, intitulé « En attendant que le monde s’effondre« , réalisé par Victor Janjic en 2023, montre une aventure à travers les campagnes françaises, une aventure humaine et philosophique autour des questions de l’avenir de l’humanité, en suivant Nicolas Meyrieux.

Nicolas Meyrieux est humoriste engagé pour l’environnement. Son spectacle d’humour intitulé “On sait pas” porte un message d’alerte sur les risques à venir, mais aussi d’espoir d’un nouveau monde auprès de celles et ceux prêt·es à réinventer le rapport de l’humain aux autres, à la nature et au temps.
Victor Janjic est un photographe et réalisateur vecteur d’espoir et d’humanité dans ces travaux.

La commission Innov’Activ Low-Tech invite les intéressé·es à visualiser ce documentaire pour aborder avec humour, cynisme et réalisme les enjeux écologiques, puis d’échanger avec les différentes personnalités présentes, dont Victor Janjic, son réalisateur.

Ce retour à la terre permet de (re)découvrir les personnes qui la cultivent avec soin, dans une ambiance bienveillante et déculpabilisante pour ensemble partager nos connaissances, nos doutes, et surtout nos pas vers l’avant !

Inscriptions au ciné-débat

 


* La commission Innov’Activ Low-Tech de l’association étudiante Instart’Up a pour ambition de sensibiliser les étudiants au concept de low-tech, d’organiser des événements autour de cette thématique, ainsi que celles de la transition écologique, sociale et environnementale, en collaboration avec des acteurs comme le Low-Tech Lab, les Shifters (bénévoles qui agissent pour une transition bas carbone), l’association Stück (proposant une monnaie locale) ou encore le Groupe Low-Tech Strasbourg.

** S’opposant au high-tech (haute technologie), la low-tech est caractérisée par la mise en œuvre de technologies simples, accessibles à tous et facilement réparables, faisant appel à des moyens courants et disponibles localement (réutilisation, recyclage…)

 

Sur le même thème

Récemment publiés

3 tuiles des 3 dernières ressources publiées en cours de recherche...