Deux étudiantes en génie civil ont participé au BAB EL RAID 2016 : retour en images

Par Céline Vigouroux le 11 mars 2016

lecture 8 min.909 vues

Laura Plouvier et Céline Vigouroux, étudiantes en quatrième année génie civil de l’INSA Strasbourg, ont participé du 06 au 16 février à l’édition 2016 du Bab El Raid. Elles racontent pour le journal de l’école leur aventure en image.

 

Nous nous sommes lancées dans l’aventure du Bab el Raid 2016 dès le mois de juin 2015. Durant des mois, il a fallu que nous concilions les cours avec la recherche de sponsors et la préparation de la voiture.

Cette partie en amont du raid a été enrichissante pour nous deux : nous sommes plus à l’aise pour contacter des entreprises, démarcher, présenter notre projet mais aussi gérer un projet dans son ensemble (mise en place d’un planning et d’un budget prévisionnel, gestion de la médiatisation, de diverses actions afin de récolter des fonds,…). Avec 3 autres équipages qui ont participé au 4L Trophy cette année, nous avons également monté un dossier de candidature au concours propre à l’INSA de Strasbourg : le grand prix d’Arts et Industries. Nous attendons les résultats, le 16 mars, avec impatience !

Sans aucun doute, la préparation de ce projet a été très formatrice pour nous deux.

 

1ère étape : rejoindre La Rochelle

Après un détour chez le garagiste quelques jours avant le départ et les derniers préparatifs, nous sommes prêtes !

C’est avec excitation et appréhension que nous partons de Strasbourg le jeudi 4 février. Cette traversée pour rejoindre La Rochelle (ville départ du raid) est déjà une étape pour nous : nous nous demandons “Est-ce que la voiture va tenir ? Sommes nous bien préparées pour ce raid ?”.

Tout se passe finalement bien, même si nous devons déjà changer une roue – sans trop de difficultés – suite à une crevaison.

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Le grand départ !

A La Rochelle, le samedi 6 février, nous passons les vérifications techniques et administratives. C’est aussi l’occasion pour nous de rencontrer de nombreux équipages.

Dès l’après-midi, nous réalisons notre premier défi : une course d’orientation en plein cœur de la Rochelle. La présence de défis durant le raid est un nouveau concept amené par le Bab el Raid 2016. Cela nous intriguait de savoir à quels défis nous allions être confrontées !

En fin d’après-midi, le départ du Bab el Raid est lancé ! Nous prenons tous la route direction Tarifa au sud de l’Espagne.

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Le Maroc et les pistes

Nous mettons deux jours pour arriver à Tarifa, où nous prenons le bateau qui rejoint Tanger, au Maroc.

Nous nous dirigeons ensuite, par la route, vers Meknès avec notre 4L. Nous traversons déjà de magnifiques paysages et le dépaysement est total.

Puis, nous rejoignons la ville d’Errachidia et nous réalisons notre première piste. Les choses sérieuses commencent : utilisation du road book, de la boussole, des plaques de désensablage,… Nous pouvons compter sur la solidarité de chacun pour pousser les voitures coincées dans le sable.

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo DR

Crédit photo DR

Après une nuit en bivouac en plein milieu du désert sous un ciel étoilé, nous reprenons les pistes et nous nous enfonçons de plus en plus dans le désert. Mais c’est aussi en ce deuxième jour de piste que nous rencontrons un problème mécanique : la voiture ne démarre plus. Des équipages s’arrêtent pour nous aider pendant presque deux heures, mais en vain… Nous décidons d’appeler l’assistance mécanique qui ne réussit pas à résoudre le problème non plus. Nous sommes finalement tractées jusqu’à Erfoud (la ville la plus proche) pour aller dans un garage. Nous rejoignons dans la nuit l’hôtel au pied des dunes de sable fin et doré de Merzouga et y passons une nuit bien reposante dans des tentes berbères.

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Le lendemain nous reprenons, avec soulagement, les pistes. Notre voiture roule comme jamais ! Heureusement, car une journée chargée nous attend : passage d’oueds difficiles, où la plupart des voitures s’ensablent, mais aussi – et surtout – la Green Day, un moment fort de notre raid ! L’après-midi est consacrée à cette action qui se déroule, cette année, dans la palmeraie solidaire des villages de Tamsguidate et de Tafersguite. Nous aidons à la plantation et à l’irrigation de palmiers dattiers avec les agriculteurs marocains. Nous participons ainsi à un projet de long terme puisque les palmiers dattiers sont une source de revenu pour les agriculteurs locaux avec la revente des dattes et ils permettent de ralentir l’avancée du sable. Lors de cette édition 2016, l’ensemble des équipages a planté plus de 1000 palmiers dattiers !

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Les jours suivants, nous reprenons les pistes en plein désert et c’est avec plus de facilité que nous suivons le road book et franchissons les oueds. Nous traversons de très beaux et variés paysages, passant de pistes poussiéreuses à caillouteuses, d’horizons vallonnés à plats,…

Nos journées sur les pistes sont rythmées par les prises de cap, les passages d’oueds, les défis et nos soirées en bivouac se déroulent dans une ambiance conviviale, même si la fatigue se fait de plus en plus sentir.

Une d’entre elle restera tout particulièrement dans nos mémoires. Alors que nous roulons tranquillement, un élément vient perturber notre voyage : une tempête de sable ! Il est très difficile de se repérer à ce moment là et la nuit en bivouac en plein milieu du désert ne s’annonce pas simple…

Mais quoi qu’il en soit, chaque journée nous permet d’emmagasiner des souvenirs impérissables !

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Crédit photo : DR

Retour en France

Après plusieurs jours passés sur les pistes marocaines, nous rejoignons Ouarzazate.

La remise des prix y a lieu le mardi 16 février. Nous profitons alors de nos tous derniers moments ensemble autour d’un bon repas marocain. Un brin de nostalgie se fait déjà ressentir…

“Une aventure inoubliable !”

Nous avons traversé de magnifiques paysages, vécu des moments forts pendant ce raid ; il est assez difficile de mettre des mots sur ce que nous avons pu ressentir.

Nous sommes certaines d’une chose : sans nos sponsors, amis, familles,… cette aventure n’aurait pas pu se produire. Nous tenons donc à vous dire un grand MERCI !

D’ailleurs, si vous souhaitez en savoir plus sur nos sponsors, n’hésitez pas à visiter notre site internet : http://lesbarakees.wix.com/babelraid2016, onglet “nos partenaires”

Laura Plouvier et Céline Vigouroux

Etudiante génie civil 4e année – INSA de Strasbourg

Sur le même thème

Récemment publiés

3 tuiles des 3 dernières ressources publiées en cours de recherche...