Panorama des actions développement durable : 2. Achats responsables


Dans le cadre de sa démarche développement durable et responsabilité sociétale (DDRS), l’INSA Strasbourg a fait évoluer ses pratiques en matière d’achats pour plus de durabilité : insertion de critères développement dans ses marchés publics, relocalisation, produits écolabellisés ou économes…

Par Laurent Tsang-Tung le 16 décembre 2022

lecture 3 min.62 vues

Intégration de critères développement durable dans les marchés publics

Depuis 2020, les préoccupations environnementales et de développement durable sont intégrées dans les critères d’évaluation des candidats répondant aux appels d’offres. Autrement dit, les entreprises sont sélectionnées sur des critères de prix, de qualité et de développement durable. Les règles des marchés publics imposent de départager les candidats sur des critères objectifs, pondérés, et connus à l’avance.

Par exemple, pour la reprographie externe, un critère de notation porte sur la démarche environnementale de l’entreprise candidate. Elle doit montrer son engagement en faveur de l’environnement (papier recyclé, recyclage des matériaux…)

Les choix opérés par l’INSA Strasbourg en faveur de l’environnement sont spécifiés dans le cahier des clauses techniques particulières, comme pour la rénovation des bâtiments (isolation des façades et des toitures, installation de panneaux solaires, de bornes pour véhicules électriques…).

Le service des marchés publics se réfère au plan national des achats responsables (PNAD 2022-2025) qui vise l’intégration d’une dimension environnementale et sociale dans tous les contrats de la commande publique d’ici cinq ans, et au schéma de promotion des achats socialement et écologiquement responsables (Spaser).

Produits verts, économes ou écolabellisés

Depuis plusieurs années, des produits éco-labellisés sont utilisés pour le nettoyage et l’entretien des locaux. Ce critère était spécifié dans le marché public lorsque le service était confié à une entreprise. La pratique se poursuit depuis que le service est assuré en interne. L’école a investi dans l’achat d’autolaveuses de dernière génération, plus économes en eau et détergents, pour l’entretien des sols.

Par ailleurs, un travail est en cours pour insérer des critères favorisant l’achat d’équipements moins consommateurs d’énergie.

Relocalisation de certains marchés

Pour certains marchés comme les fournitures administratives ou les livraisons de produits, des critères de proximité favorisent une provenance locale pour limiter les transports et l’empreinte carbone. Pour les collations et lors des évènements, les traiteurs locaux sont privilégiés. Les commandes aux Esat (établissements et services d’aide par le travail) ont été relocalisées et sont passées auprès de ceux du Grand Est.

Concernant les marchés pour les fournitures informatiques (imprimantes, souris, accessoires numériques…), l’intégration de critères environnementaux et de proximité géographique des fournisseurs est en réflexion.

Lire le billet précédent : Panorama des actions développement durable : 1. la rénovation énergétique des bâtiments

Synthèse réalisée par Stéphanie Robert

Informations recueillies auprès de Thibault Commissione, responsable des marchés publics, Tristan Fauvin, responsable du service intérieur, Eric Louvel, directeur des systèmes d’information et du numérique de l’INSA Strasbourg

Clip réalisé par Laurent Tsang-Tung

Sur le même thème

Récemment publiés

3 tuiles des 3 dernières ressources publiées en cours de recherche...